Rachat or : les différentes règles à connaitre pour éviter les arnaques

Très en vogue le rachat de vos bijoux et objets en or

L’accroissement du cours de l’or a considérablement favorisé l’activité d’achat d’or auprès des particuliers, de nos jours. Face à cela, de nombreux comptoirs se sont alors installés, afin de proposer aux consommateurs le rachat de leurs vieux bijoux ou de tout autre objet en or. Si vous souhaitez vous lancer dans une telle transaction, faites bien attention aux arnaques ! Pour les éviter autant que possible, voici quelques règles à connaitre.

Les informations essentielles à savoir

Si une personne souhaite vendre ses bijoux en or, elle est en droit de savoir que le prix d’achat pratiqué dans une telle opération doit être obligatoirement affiché chez le repreneur. Il doit aussi être indiqué sur les pages des sites Internet qui proposent le rachat de métaux précieux. En revanche, le professionnel n’est pas obligé d’aligner son prix sur celui du cours. Il doit simplement toujours afficher son prix d’achat, même si le cours fluctue en permanence.
Par ailleurs, la qualité de l’or peut varier en fonction du carat. Cela signifie donc que les prix peuvent être différents selon qu’il s’agit d’un or de 18 ou de 24 carats. L’achat de métaux précieux fait aussi l’objet d’une taxe et le professionnel est tenu de mentionner son existence. Lorsque vous souhaitez peser votre objet en or, cette opération doit obligatoirement se faire devant vos yeux, au moyen d’une balance homologuée. Un matériel de professionnel reconnu officiellement et convenablement précis. Prenez aussi bien le temps de vous renseigner sur l’interdiction des paiements de métaux précieux en espèces. La loi relative à la consommation dans certains pays proscrit effectivement cette modalité, en vue d’éviter les blanchiments d’argent. Ainsi, lorsqu’un professionnel achète des métaux précieux à un particulier, le paiement doit être effectué par chèque barré au nom du vendeur. Ou encore par virement à un compte ouvert, également au nom de ce dernier.

Les différentes mentions obligatoires

Le rachat or effectué par un professionnel en faveur d’un consommateur doit non moins faire l’objet d’un contrat écrit. Toutes les mentions obligatoires doivent alors être inscrites dans ce contrat. Autrement, la transaction sera considérée comme nulle. Ces mentions obligatoires sont entre autres :

  • Les coordonnées complètes du professionnel ;
  • Son numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés ;
  • Les coordonnées du particulier jouant le rôle de vendeur ;
  • La date, ainsi que l’adresse du lieu de conclusion du contrat

Il est par ailleurs à noter que ce contrat doit aussi comporter la désignation précise des objets en or achetés par le repreneur. Sans oublier d’y indiquer leurs poids, leur pureté, et le prix de vente TTC.

Les conseils complémentaires à prendre en compte

Avant de revendre des pièces d’or, des bijoux ou tout autre objet en métal précieux, il vous est conseillé de consulter plusieurs professionnels. Cela vous permettra de vous renseigner sur la qualité du métal, mais aussi sur la valeur intrinsèque de l’objet. Les bijoux signés (sur lesquels est gravé le titre légal) ou les pièces de monnaie de collection peuvent effectivement avoir une valeur supérieure à leur poids en or. Ils peuvent aussi comporter des pierres qui sont essentiellement précieuses.
Faites preuve de vigilance si vous êtes sollicité par téléphone ou si des personnes vous distribuent des prospectus, dans le but de vous inciter à vendre vos objets sur un lieu d’achat or. Faites aussi attention aux démarcheurs qui se présentent physiquement à votre domicile. Dans tous les cas, informez-vous sur les prix d’achat et les différentes conditions de vente. Veillez également à assister à la pesée des objets. Mais surtout, redoublez de prudence, dans le cas où vous souhaiteriez vendre de l’or en ligne. Vérifiez l’indication de toutes les informations nécessaires et obligatoires sur le site en question. N’oubliez pas non plus de demander les coordonnées de la société, afin que vous puissiez prendre contact avec son service client. Puis, assurez-vous des modalités d’envoi et de retour de vos objets en or. Enfin, en cas de litige, n’hésitez pas à contacter la Direction départementale de la protection des populations ou la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de votre département.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *